Alimentation et grossesse : tout ce qu'il faut savoir

Alimentation et grossesse : tout ce qu'il faut savoir

Une bonne alimentation durant la grossesse réduit la fatigue et la baisse d'énergie. Que faut-il alors savoir sur l'alimentation de la femme enceinte ?

Les apports nutritifs indispensables

Les apports en glucides et en protéines
Au cours de la grossesse, l'assimilation des glucides par l'organisme connaît une modification. De plus, le glucose est capital pour les tissus fœtaux. Ainsi, un petit déjeuner apportant 50 g d'amidon est indispensable. Cette quantité est disponible dans 80 g de pain, dans 6 biscottes et dans 60 g de céréales. Par ailleurs, les apports en protéines se comptent à 70 g par jour. Cette quantité est généralement atteinte dans les apports alimentaires quotidiens.

Les apports en lipides
Les apports lipidiques constituent en premier lieu des sources d'énergie. Ensuite, les acides gras essentiels sont primordiaux pour le fœtus. En effet, le DHA (acide gras appartenant à la famille des oméga-3) participe au développement du cerveau. Ainsi, consommer une quantité maximale de DHA favorise un bon développement cognitif et physique chez bébé. Cet acide gras est présent dans le saumon, le maquereau, la morue ainsi que les huiles de poisson.

Les apports en calcium
Les besoins en calcium de bébé s'accroissent de 1 200 mg par jour. Cet élément est effectivement essentiel pour le développement du squelette, notamment durant le troisième trimestre. Le calcium préserve de plus la femme contre le risque d'hypertension artérielle voire des crises d'éclampsie (crise convulsive d'hypertension gravidique). Le calcium est par ailleurs présent dans les produits laitiers, en l'occurrence le yaourt, le fromage blanc… Les eaux minérales sont également riches en calcium.

Quels aliments faut-il consommer ?

Des fruits et des légumes
Ces aliments se situent en tête de liste en raison de la présence de nutriments essentiels, notamment des minéraux et des vitamines. Une femme enceinte réclame 8 portions de fruits et légumes par jour. Cette quantité est égale à un fruit ou à une demi-tasse de légumes, soit 125 ml. Pour les laitues, il faut 250 ml de tasse. Par ailleurs, il est capital de consommer un légume vert foncé et un légume orange tous les jours.

La viande et le poisson
2 portions de viande maigre cuite ou de volaille suffisent par jour. De plus, une femme enceinte demande au minimum 2 repas de poisson par semaine. Ces aliments apportent en effet les protéines, le fer et le bon gras. Les charcuteries sont riches en sel et en gras, ainsi leur consommation s'effectue avec modération. Par ailleurs, la majorité des poissons distribués dans les poissonneries semblent inoffensifs pour la santé.

Les produits céréaliers
Les céréales procurent de l'énergie. Ces aliments regorgent de plus de vitamines et de minéraux. En outre, les fibres présentes simplifient la digestion. Ainsi, les céréales luttent contre la constipation. Aussi, une femme enceinte nécessite 7 portions de céréales par jour. Cette portion est égale à une tranche de pain, 30 g de céréales, une demi-tasse de pâtes alimentaires cuites ou de riz. Cependant, les biscuits et les pâtisseries sont à consommer avec modération en raison de la quantité excessive de gras et de sucre.