Quels sont les aliments interdits pendant la grossesse ?

Quels sont les aliments interdits pendant la grossesse ?

L'alimentation durant la grossesse soulève de nombreuses interrogations. Toutefois, nombreuses sont les femmes enceintes ignorant les aliments à éviter et à modérer. Voici une liste pour vous éclaircir.

Les aliments à bannir

Les poissons crus
Les sushis sont à exclure de l'alimentation de la femme enceinte. Ces aliments sont effectivement à 90 % à base de poisson cru. Ces derniers renferment une quantité colossale de bactéries, en l'occurrence la listeria monocytogene. Ce germe cause la listériose (infection d'origine alimentaire potentiellement mortelle chez les femmes enceintes). Cette bactérie peut en effet engendrer une fausse couche et un accouchement prématuré, voire une altération de la santé du fœtus.

Les viandes crues
Au même titre que les poissons crus, les viandes crues n'ont pas leur place dans l'alimentation pendant la grossesse. Ces aliments sont en effet responsables d'intoxications alimentaires préjudiciables pour bébé. Outre la listériose, la toxoplasmose figure parmi les risques. Ce parasite peut entrainer une fausse couche voire la mort in utero. Ainsi, bannissez les charcuteries saignantes, fumées, crues et marinées, en plus des pâtés, des terrines et du foie gras.

L'alcool
L'alcool constitue le premier aliment à risque au cours de la grossesse. À faible ou à forte dose, cette boisson s'en prend au cerveau du fœtus. Le syndrome d'alcoolisation fœtale provoque en effet une anomalie et une malformation chez le fœtus. Boire de l'alcool engendre également la prématurité et un petit poids de naissance. Par conséquent, toutes les femmes enceintes sont tenues de s'abstenir tout au long des 9 mois de grossesse.

Les aliments à consommer avec modération

Le café et le thé
La consommation de caféine doit être modérée, voire déconseillée. Ce stimulant impacte sur le rythme cardiaque et le sommeil. À plus de 5 doses par jour, le café provoque les mêmes conséquences néfastes que le tabac, en l'occurrence une fausse couche, un bébé prématuré ou un petit poids de naissance. Au même titre que le café, le thé, les tisanes à la camomille ou au tilleul, le ginseng chinois constituent des excitants qu'il faut modérer.

Certains poissons
Généralement, la consommation de poisson cuit ne présente aucun effet sur le fœtus. D'ailleurs, les experts conseillent la consommation de poisson gras deux fois par semaine. Pourtant, certains poissons contiennent des substances chimiques et des micro-organismes. Ainsi, l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a présenté les risques de certains poissons. Alors, évitez les lottes, les empereurs, les flétans, les brochets, les dorades, les raies, les thons, les espadons, les marlins, les requins…

Le soja
Le soja ainsi que les produits à base de soja renferment des phyto-estrogènes. Ces substances sont susceptibles d'impacter sur le bébé. Par précaution, il est ainsi capital de réduire à un aliment renfermant du soja tous les jours. Aussi, limitez la consommation du lait et du jus de soja ainsi que du steak de tofu et du gâteau fabriqué à partir de soja. Les compléments alimentaires aux extraits de soja ont également à écarter. Pour trouver les bons complémentaires, cherchez sur le site Pharmasimple par exemple.